Doppler

Doppler

Un doppler est un examen médical centré sur le débit du sang au niveau des artères et des veines. Il permet par exemple de repérer la présence de varices.

« L’effet doppler » a été décrit pour la première fois par un physicien autrichien, Christian Doppler. Il est notamment, à la base du fonctionnement des radars. Appliqué à l’hémodynamique, il analyse la vitesse du flux sanguin. Cet examen est particulièrement utile en cas de facteurs de risques cardiovasculaires (tabac, diabète, hypertension artérielle ou excès de cholestérol) car il donne l’âge réel des artères du malade. Il permet également de repérer plus facilement des caillots (dans le cas d’une thrombose veineuse par exemple), un rétrécissement ou une dilatation anormale des artères.

En cas de découverte d’un rétrécissement, voire d’une sténose d’un vaisseau, un examen complémentaire pourra être demandé (Scanner) afin d’évaluer cette sténose.

Déroulement de l’examen

Le doppler utilise les ultrasons. Il fonctionne sur le même principe que l’échographie, à laquelle d’ailleurs il est souvent associé. Il ne nécessite ni préparation particulière, ni anesthésie, ni hospitalisation. Une sonde émettant des ultrasons est appliquée sur la région à examiner, permettant de visualiser l’ensemble des artères en quelques minutes.

Risques éventuels de l’examen doppler

Le doppler est un examen non invasif. Il s’agit d’une méthode d’investigation non traumatique et indolore. Elle peut être pratiquée à tout âge. Elle ne connaît en outre, aucune contre-indication.

Si cet examen est le plus souvent réalisé chez l’adulte, certaines indications existent chez l’enfant comme  l’Echo-Doppler Transcrânien ( EDTC) : examen spécialisé de surveillance de l’enfant drépanocytaire majeur (SS, SC, SB0 et SB+) qu’un associé, spécialiste de radio pédiatrie de l’hôpital Robert Debré, réalise dans notre centre. Cet examen, à réaliser annuellement, permet le dépistage de la vasculopathie cérébrale de ces enfants atteints de drépanocytose.

Résultats

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l’examen, il ne s’agira là que d’une première approche, car les images doivent ensuite faire l’objet d’un compte-rendu écrit qui sera disponible dans les meilleurs délais, dans la ½ heure qui suit votre examen dans la majorité des cas.

Une salle d’attente est à votre disposition afin d’attendre votre résultat.

CIM-CREIL-echodoppler2_DxO


Rechercher une information

Historique

Créé en 1980, le Centre d'Imagerie Médical de Creil est resté situé au 15, rue Charles Auguste Duguet. En 2005, le Centre a déménagé pour se trouver aujourd'hui au 17, rue Jules Michelet en bord d'Oise. Précurseur dans la création d'un GIE, celui du Scanner de Creil a été créé en 1991, initiateur du GIE IRM, l'équipe médicale du Centre d'Imagerie a toujours exprimé une volonté d'être à la pointe de la technologie. Premier site libéral d'Europe a s'être équipé de la technologie angio-mammographie (depuis le début de l'année 2011), le Centre d'Imagerie Médical de Creil est aujourd'hui centre de référence dans l'exploration de l'Imagerie de la Femme. Partenaire actif sur le site des GIE, site de visite international en IRM (1ère installation mondiale de la dernière IRM Général Electric en septembre 2011), l'équipe de Radiologues est sollicitée lors de formations et de communications internationales (Arab Health 2012 en janvier à Dubaï).